Guide Michelin 2012

FinistèreLe Finistère, plus authentique des départements bretons : Morbihan, Côtes d'Armor et Ille et Vilaine

Présentation du Finistère l’un des 4 départements breton

Finistère, plus grand littoral français

Le Finistère (Finis terre ou Penn ar bed en breton) est le département français ayant le plus de littoral (en dehors des iles). Ce « bout du monde » ou « début du monde » -selon sa vision personnel- a été peuplé dès la préhistoire. Il en reste de nombreuses traces de ses habitants : habitants côtiers du paléolithique, monuments mégalithiques, tumulus de l’âge du Bronze (cairn de Barnenez) couvrent toute l’Armorique occidentale.

Les celtes en Finistère

Cette pointe de Bretagne fût doublement celtisé par les Osismes avant l’occupation romaine puis par les Bretons venus d’outre-Manche, le Finistère actuel, comme le reste de la Bretagne, a connu la résistance aux Francs et aux Normands. Ni la guerre de succession de Bretagne au 14ème, ni la perte de l’indépendance ducale au 15ème, ni les troubles de la Ligue au 16ème, ni la répression de la révolte des Bonnets rouges au 17ème, n’ont fait perdre à cette partie de Bretagne son originalité qui s’est trouvée concrétisée à la fin du 18ème par la formation du département du Finistère, réunissant le comté du Léon autour de Saint-Pol à celui de Cornouaille autour de Quimper.

La renaissance et le renouveau du Finistère

Depuis, le Finistère, pourtant victime de la centralisation, de l’éloignement, des guerres mondiales, de la sous-industrialisation et de l’exode rural, n’a cessé d’affirmer sa personnalité dans la renaissance bretonne, au premier rang de la modernisation agricole, de la vitalité démographique, du jaillissement de la culture littéraire, artistique ou musicale d’expression bretonne.